Keith WALDROP,
Le vrai sujet. Interrogations et conjectures de Jacob de Lafon
éditions Corti, 2010


En 2004, Keith Waldrop publie un livre au titre étrange pour un lecteur français : The Real Subject: Queries and Conjectures of Jacob Delafon. Le vrai sujet : Interrogations et conjectures de Jacob de Lafon est une séquence de poèmes en prose, méditations poétiques, drôles, absurdes, mais aussi tristes et mélancoliques du « héros » Jacob Delafon à qui Keith Waldrop a prêté vie.

Fils de R. Mutt (signature apposée par Marcel Duchamp sur son célèbre urinoir), le héros Jacob Delafon est une sorte de pied nickelé américain, n’oubliant jamais l’origine modeste, prosaïque et sanitaire de son nom ; mais c’est un pied nickelé rêveur qui se perd en « conjectures et interrogations », à la recherche (illusoire) du « vrai sujet » qu’il ne trouvera d’ailleurs pas, le livre se terminant sur une phrase inachevée et le mot « surprise ». Le vrai sujet est une quête – si absurde soit-elle, la vérité en prenant pour son grade dès les premières pages. C’est une quête qui, consciente de sa propre absurdité, la met en scène dans de nombreux passages très drôles. Et pourtant « profonds » aussi, si l’on décide d’y voir les nombreux échos à la littérature, philosophie et aux Écritures qui ponctuent les textes.

Bréviaire de l’apprenti philosophe de waters, Le vrai sujet présente au lecteur les pensées d’un personnage qui refait le monde et, pendant qu’il y est, le langage – alors même que son patronyme devrait l’inviter à une prudente modestie. Le personnage – anobli dans la traduction française, de « Delafon » à « de Lafon », pour des questions de copyright – est un funambule qui avance en vacillant sans cesse entre grotesque et beauté, humour et gravité, rire et larmes.  On commence la lecture du livre par une réflexion sur le nom du « bousier », jugé répugnant par Jacob. C’est pourtant cet insecte qui va mener, une page plus loin, au premier poème en vers du recueil, « Bourdonne », premier moment « poétique ». Le mouvement est ainsi lancé : du laid au beau, et retour.

   

Keith Waldrop
   
 

Grande figure de la poésie américaine et de l’édition indépendante, Keith Waldrop  a fondé avec son épouse, la poète Rosmarie Waldrop, la maison d’édition Burning Deck à Providence dans les années soixante : ensemble ils ont publié de très nombreux écrivains et poètes américains mais aussi français. (Jacques Roubaud, Pascal Quignard, Emmanuel Hocquard, entre autres). Keith Waldrop est aussi un grand traducteur.

Keith Waldrop était, jusqu’en novembre 2009, un poète aussi discret qu’admiré : il a publié de nombreux livres de poèmes aux États-Unis dont certains ont fait date. En novembre 2009, il s’est vu attribuer le prix littéraire américain le plus prestigieux, The National Book Award. L’œuvre de Keith Waldrop s’est imposé comme étant l’une des plus importantes des quarante dernières années – sans jamais avoir sacrifié aux modes littéraires et poétiques du moment.

En France, plusieurs textes de Keith Waldrop ont été traduits et publiés, notamment dans les années 90 à commencer par Une cérémonie qui se passait ailleurs (Fourbis, 1990).



  



La serie américaine des éditions Corti :







Jacob de Lafon lit : « Pour faire tomber la fièvre,
couper un bousier en deux. En scotcher une moitié
à votre bras droit et l’autre à votre bras gauche. »
Cela l’intrigue.
Qu’est-ce au juste qu’un « bousier » ? Il trouve
le terme répugnant.
Il cherche le mot dans le dictionnaire. C’est un
« scarabée coprophage qui vit dans les excréments
de mammifères » et qui vole en bourdonnant.
Tout cela est bien théorique. Jacob n’a pas de
fièvre.
                                 ■


Jacob de Lafon lit, quelque part, que toute activité
humaine s’organise selon deux vecteurs
opposés : la poussée centrifuge de la paranoïa et
la traction centripète de l’hystérie.


                                 ■


Jacob de Lafon a lu que les docteurs débattent
pour savoir qui des nonnes ou des prostituées
sont les plus exposées à l’hystérie.


















Keith Waldrop,
Le Vrai sujet
traduit par Olivier Brossard
Corti, 2010
96 pages
978-2-7143-1044-6
15 €

Image de couverture :
Collage de Keith Waldrop
conçu
pour l'édition française de son "Real Subject".