De

De fil en aiguille

     Claude Aveline (1901-1992)
     Claude Aveline est le pseudonyme d'Evgen Avtsine. Parents russes. Il est marqué très jeune par la littérature et par sa rencontre avec Anatole France. En 1922, il devient éditeur d'art avant de se faire connaître comme écrivain vers les années 30.
     "Le grand succès ne vint qu'avec La Double mort de Frédéric Belot. Aveline, par la suite, ne cessa de s'affirmer comme écrivain de gauche, rencontrant Albert Camus à la Maison de la culture d'Alger, tenant des chroniques dans Vendredi (publication antifasciste qui accueillait Alain, Jean Schumberger, Stefan Zweig...) ou dans La Commune, la revue des intellectuels communistes." (Roland Jaccard, voir infra)

    "Claude Aveline aura été l'un des grands enchanteurs de ce siècle, comblant ses lecteurs fidèles d'une trilogie romanesque à la Thomas Mann (La vie de Philippe Denis), d'une suite policière (La Double Mort de Frédéric Belot) de contes fantastiques (C'est vrai, mais il ne faut pas le croire), de récits de voyages (La promenade égyptienne), de pastiches (les réflexions de monsieur FAT), de quelques aphorismes (De fil en aiguilles), ou de poèmes (De, Monologue pour un disparu).
     Pas plus qu'Anatole France, Claude Aveline ne craignait l'enfer, ni pour sa personne ni pour ses œuvres. A ceux qui s'interrogent sur la postérité des livres d'Aveline, il faudrait rappeler ce dicton populaire qu'il aimait tant : "ça durera ce que ça durera. Rose ou roc. Un bref matin ou d'inépusables soirées."
     
Roland Jaccard, Le Monde, 6 novembre 1992.





La Vie de Philippe Denis, trilogie, 1930-1935, rééd. Del Duca, 1962.
Suite policière, 1932-1970. Rééditée en un volume au Mercure de France, 1987.
La Promenade égyptienne, 1934. Nouvelle édition, Renaudot et Cie, 1988.
Le Prisonnier, 1936, Mercure de France, 1962.
Le Temps mort, 1944 (clandestin), Mercure de France, 1962.
Et tout le reste n'est rien suivi de Lettres de la religieuse portugaise, 1951. Mercure de France, 1987.
C'est vrai, mais il ne faut pas le croire, Mercure de France, 1960.
Portrait de l'oiseau-qui-n'existe-pas, 1961, Hoffmann Canada. Buchet/Chastel, 1977.
Moi par un autre, Bordas, 1988.
De, poèmes en prose, 1968.
De fil en aiguille, 1987.